Une vie en Chine de Uwe Kräuter

« Une vie en Chine », un livre de Uwe Kräuter 

« … L’Occident ne sort pas bien grandi dans ce livre et ce regard est lui aussi décapant : il nous rappelle que l’Occident n’a pas toujours raison, ni historiquement, ni culturellement, et encore moins dans son rapport avec la Chine ou l’Asie, comme le Vietnam et le Cambodge, protagonistes importants du livre, nous le remettent en mémoire. Ce même Occident qui a su aussi bien se retourner contre les siens : l’apparition saisissante dans ces pages d’anciens réfugiés allemands et autrichiens, juifs communistes ayant fui Hitler en 1933 avant de se voir octroyer à titre exceptionnel la nationalité chinoise donne chair aux affres jamais oubliés de la Seconde Guerre mondiale et du nazisme. Etre en Chine un Allemand (né orphelin de père), c’est également savoir se confronter à ce surgissement douloureux du passé national.

En contrepoint, la Chine devrait-elle apparaître comme un Eldorado ? Rien n’est si simple. L’évolution dans la société n’est jamais donnée comme acquise et plusieurs épisodes viennent le corroborer : le renouvellement des visas de séjour peut soudain faire défaut, l’immigration reste peu encouragée (le mariage ne permet pas d’ouverture à la nationalité chinoise ni à un droit de séjour prolongé) et personne, qu’il soit Chinois ou étranger, n’est à l’abri d’un vent politique contraire ou d’une manifestation qui tourne mal…. »

Préface par Véronique Petitprez
« C’était au printemps 2003, durant l’épidémie de SRAS. A Pékin, toute vie publique avait quasiment cessé, et nous étions cantonnés à la maison l’essentiel du temps. C’est alors que m’est venue l’idée de rassembler enfin mes documents personnels : lettres, carnets, articles de journaux, discours, interviews, télégrammes, photos, et de les classer par ordre chronologique. Depuis mon arrivée en Chine en 1974, tout était entassé là. Je me suis donc attaqué aux cartons, aux chemises et aux enveloppes, faisant de ma chambre, d’habitude bien rangée, un beau foutoir qui dura des semaines. J’étais médusé de tout ce que je découvrais. Au fil des ans, je n’avais rien jeté. J’avais mis les courriers de côté. Miraculeusement, j’avais même gardé une copie des lettres, tapées à la machine comme on le faisait autrefois. J’avais conservé les fax importants dans les tiroirs de mon bureau. Assis par terre, tout excité, je relisais les témoignages de mon expérience chinoise.
Dès que la situation fut revenue à la normale et que les gens retrouvèrent le chemin des magasins, j’achetai une douzaine de solides cartons pour avoir tous mes trésors emballés à portée de main. Un de ces jours, je me mettrais à raconter ma vie en Chine, qui était déjà plus longue que mes années passées en Allemagne.
Ce long voyage introspectif m’a parfois durement secoué. Je me suis efforcé de restituer les choses, non pas suivant ma perception actuelle mais en essayant de retrouver, par étape, la conscience et les impressions qui étaient les miennes à l’instant où les événements survenaient. Ce parti pris me semblait plus authentique, honnête et peut-être aussi plus captivant ».

Uwe Kräuter, Avant-propos

Une édition d’Antidote Publishers
Conception graphique : Cédric Rutter, La Guillotine, les éditions qui tranchent, assolaguillotine.wordpress.com
Traduction : Véronique Petitprez

Image de couverture : Huang Yongyu
Relecture : Véronique Petitprez, Danielle Helbig, Bruno Coppieters et Chantal Vandergucht

Pour toute commande du livre, merci de verser 20 euros (= frais d’envoi inclus) sur le numéro de compte de Antidote : IBAN : BE20 0004 2359 4956 BIC: BPOTBEB1XXX P.S. important ! Merci de mentionner ‘Une vie en Chine’ et votre adresse postale pour l’envoi de votre commande.

Le livre est disponible à la librairie Tropismes à Bruxelles.

Technical information

pages : 367 pages

Prix : 15 euros

ISBN : 978-2-930802-24-4

Dépôt légal : D/2020/13452/3

© Uwe Kräuter