• Author:Luk
  • Comments:0

"Je ne savais pas que les papas pouvaient pleurer", de Marie-Jo Fressard

Mémoires d’une fille d’Alsace sous l’occupation allemande.

109 pages.

« Lisez, puis fermez vos yeux : vous êtes dans une ville sous occupation. Vous entendez le chant des enfants. Vous sentez l’odeur du pain, des champignons fraichement cueillis sur les sentiers de montagne. Voici l’éveil d’une gamine de six ans alors que l’Allemagne occupe l’Alsace,  d’une résistance à l’occupant et aux traditions morales et religieuses étouffant es.

Marie-Jo Fressard nous plonge dans la vie d’une gamine confrontée à la guerre. Bombardements et abris antiaériens, réfugiés, exécutions de jeunes résistants, trahisons et solidarités : « Cette guerre de 39-45, je l’ai vécue sans vraiment me rendre compte que nous n’avions pas une vie normale ». Cet épisode la marquera pourtant à jamais et en fera une passionnée des montagnes et une militante pour les droits des détenus marocains et sahraouis. Son témoignage, préfacé par sa petite-fille Lisa, nous ouvre au bruit du monde violent d’aujourd’hui et aux enfants syriens ou afghans qui arrivent chez nous ».

Luk Vervaet

 

Marie-Jo FressardMarie-Jo Fressard est née à Colmar en 1933 et vit dans les Hautes-Alpes. Elle a publié « De toutes les couleurs », une initiation artistique pour enfants de 4 à 8 ans (Éditions A. Casteilla, 1969) et « Avec de la Toile de Jute » (Éditions Sélection J. Jacobs, 1969. Avec son mari Lucien, « Randonnées autour de Gap au fil des saisons » (Éditions Edisud, 1993). « Marraine des deux plus anciens détenus politiques marocains » est paru en 2015 aux Éditions Antidote.

 

Pour le commander veuillez vous adresser à :

Belgique : contact@antidote.be 

Antidote: BE20000423594956  BIC BPOTBEB1XXX

France : mariejof05@gmail.com

ou adresser un chèque à

Solidarité Maroc 05, 17 rue Jean Eymar, 05000 Gap

Prix : 8 €, frais de port : 1 livre : 2,80 € ; à partir de 2 livres et plus : 3,70 €

No tags